Le compte à rebours dans le moratoire de 48 heures accordé au mouvement rebelle M23 par le mini sommet de Luanda prend fin ce vendredi 25 novembre aux environs de 18 heures .

En effet, lors de ce mini sommet de Luanda en Angola, il était convenu le retrait endéans 48 heures des rebelles du M23 de toutes les positions qu’ils occupent sur le sol congolais,

A en croire le communiqué final sanctionnant ledit mini sommet , la force régionale de la CAE va passer à l’offensive pour contraindre ce mouvement rebelle de se retirer des zones occupées.

Du côté du M23 , on entend pas d’une bonne oreille cette décision, le porte-parole de ce mouvement a, à travers un communiqué rendu public le jeudi 24 novembre, déclaré que le mouvement du 23 mars ne se sent nullement concerné par cette décision parce que n’ayant pas été à la table de négociation, il accepte néanmoins le cessez-le-feu décrété lors de ces assises .

De l’autre côté , la force régionale de la CAE se dit prête à entrer à l’offensive si ce mouvement rebelle n’obtempère pas.

Dans un point de presse tenu le jeudi 24 novembre, le commandant de la force régionale, le général Jeff Nyagah, a annoncé l’arrivée à Goma des matériels tant logistiques que opérationnels pour l’offensive afin de bouter tous les groupes armés de l’Est de la RDC.

 

Tenant compte de ce 2 sons de cloche , les prochaines heures s’annoncent décisives .

 

Zephy Pengume

 

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous