Les Etats-Unis commémorent ce vendredi 19 juin 2020 l’abolition de l’esclavage en pleine période de tensions autour des discriminations subies par la communauté noire depuis plus de deux cents ans.

Des milliers de personnes sont attendues lors des multiples manifestations prévues de New York à Los Angeles pour le 155e anniversaire du «Juneteenth» (contraction de juin et de 19 en anglais), ce jour de 1865 où les esclaves de Galveston au Texas ont appris qu’ils étaient désormais libres.
Mais cette année, plusieurs drames, comme la mort de George Floyd asphyxié par un policier blanc, ont forcé le pays à faire son examen de conscience sur le racisme qui a marqué son passé et imprègne encore la société.

En ce jour de commémorations très important, le président Donald Trump a encore mis l’huile aux feux en programmant le jour du «Juneteenth» à Tulsa, dans l’Oklahoma, un grand meeting de campagne pour sa réélection en novembre prochain. La ville est marquée par le souvenir d’une des pires émeutes raciales de l’histoire, où jusqu’à 300 Afro-Américains ont été massacrés par une foule blanche, en 1921. Ce choix a été dénoncé comme une provocation, forçant Trump à remettre le meeting au lendemain.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous