Le directeur de cabinet du chef de l’Etat  a terminé son plaidoyer avec des phrases en trois langues du pays. Disant en substance, ”c’est l’affaire du pays”. Clamant son innocence, Vital Kamerhe a soutenu que c’est donc un procès politique. A en croire le principal allié du Chef de l’État incarcéré dans la prison de Makala pour détournement et corruption, les actions du chef de l’État dans son programme de 100 jours gêneraient ses détracteurs.

L’affaire est donc mise en délibéré avec la sentence ou acquittement attendu le 20 juin.

Dans son dernier exposé qui a duré une vingtaine des minutes, Vital Kamerhe a déclaré avoir dit à sa femme de préparer les enfants au pire.

Beaucoup de ceux qui ont suivi le procès jusqu’à présent le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, n’ont pas eu de difficulté à comprendre que le président de l’UNC s’attend à une condamnation.

” la messe est dite” a t-il déclaré avoir dit à sa femme Hamida Shatur Kamerhe.

Le grand rendez-vous est donc fixé le 20 juin prochain. Ce qui est sûr quelque soit le verdict, le procès Vital Kamerhe ne laissera pas intact l’espace politique et la Gouvernance en RDC.

JAM

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous