Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Le sous-secrétaire d’État adjoint du Bureau des affaires internationales de stupéfiants et de
répression (INL), Tobin Bradley, a effectué une visite en RDC du 28 juillet au 2 août en appui au
Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité et la protection de l’environnement conclu par les États-Unis et la RDC.

Au cours d’une réunion avec le président Félix Tshisekedi, le président et le sous-secrétaire d’État adjoint ont discuté des possibilités de coopération pour combattre « la gangrène » qu’est la
corruption, renforcer la sécurité civile et lutter contre le trafic des espèces sauvages et
l’exploitation illégale des ressources naturelles.

D’après un communiqué nous parvenu, Le sous-secrétaire d’État adjoint Bradley s’est
aussi entretenu avec le coordinateur de l’Agence de prévention et de lutte contre la corruption,
l’inspecteur-général des finances et le secrétaire exécutif de la Cellule de renseignement
financier pour accélérer les efforts visant à traduire les personnes corrompues en justice.

« De la part du président
Tshisekedi aux responsables de la police qui veulent le changement, j’ai entendu une
reconnaissance de la corruption et la détermination ferme de lutter contre ce que le président
Tshisekedi a qualifié à juste titre de ‘gangrène omniprésente’. L’INL espère accroître notre
collaboration pour permettre à la RDC de produire des résultats en faveur du peuple congolais,
de réaliser son véritable potentiel économique et de devenir un contributeur net à la paix et la
sécurité régionales », a déclaré le sous-secrétaire adjoint américain.

Tshokuta ben André

By 24news