Point de presse ce vendredi 30 novembre 2018 de la majorité présidentielle. Tenu par le Porte-parole de la MP André-Alain Atundu les grandes questions politiques et la situation électorale en RDC ont été au centre de cet échange avec les chevaliers de la plume.

L’Ambassadeur André Alain Atundu a brossé brièvement le tableau de la tournée du candidat du FCC dans le grand Katanga, soulignant le succès récolté par Emmanuel Ramazani Shadary au cours de cette tournée l’ayant conduit respectivement à Lubumbashi, Kolwezi et Kalemie.

Le porte parole de la majorité présidentielle fait savoir que les déplacements du candidat de sa famille politique entraînent des foules immenses et impressionnantes en terme de grande marée humaine.  “S’il est vrai que cette foule n’est pas nécessairement constituée d’électeurs, il n’en demeure pas moins vrai qu’un candidat qui n’attire pas les foules risque de manquer d’électeurs”, a soutenu Alain Atundu devant la presse tant nationale qu’internationale.  

Sans se lancer dans la bataille de l’évaluation des foules,  le porte parole de la MP affirme que ce succès conduit logiquement Emmanuel Ramazani shadary à la présidence de la république.

La majorité présidentielle appelle le peuple congolais à voter Emmanuel Ramazani Shadary considéré ici comme envoyé de Dieu choisi par le Président Kabila.  Pour la MP, son candidat va poursuivre le progrès, tenant compte de son expérience et de son programme qui aborde en de termes simples des problèmes complexes de gouvernement,  d’indépendance économique ou de la lutte pour la dignité du citoyen congolais et de l’autodétermination du peuple congolais.

S’agissant des sanctions de l’union européenne qui pèsent sur Emmanuel Shadary en particulier,  et les personnalités politiques congolaises en général, André Alain Atundu fait savoir que la majorité présidentielle joint sa voix à celle de l’union Africaine pour réclamer la levée sans condition des sanctions contre les responsables congolais pour établir l’équité et la justice,  et aussi l’honneur bafoué du congolais et de la nation congolaise.

Actualité oblige,  l’avènement de monseigneur Fridolin Ambongo n’a pas été mis dans les oubliettes.  La majorité présidentielle par le biais de son porte parole a félicité et encouragé le nouvel archevêque de Kinshasa dans sa vision pour la vérité et la tolérance afin de bâtir un Congo plus beau qu’avant,  tel est l’idéal commun à réaliser. L’ambassadeur Atundu a estimé que dans l’atmosphère électorale actuelle, il faut un climat qui contribue à la sérénité et à la vérité.

 

JONSARD MIKANDA.

 

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous