Dans une adresse à l’occasion de la Journée Internationale de l’Environnement, le ministre de l’Environnement et Développement Durable, Maitre Claude Nyamugabo, appelle la population congolaise de manière générale et les acteurs environnementaux « à l’action pour lutter contre la perte accélérée d’espèces et la dégradation du monde naturel ».

A juste titre, le ministre rappelle que « la RDC figure parmi les plus riches du continent en termes de ressources naturelles tant renouvelables que non–renouvelables » y compris «47% des forêts du continent ».Ce qui attribue aux congolais une responsabilité sur le devenir de l’humanité. Et ceci dans un contexte où il faut « repenser la manière dont nos systèmes économiques ont évolué et l’impact qu’ils ont sur l’environnement ».

Aussi, le ministre Claude Nyamugabo épingle-t-il des comportements qui « menacent sérieusement l’existence de nos ressources biologiques, concourent à leur disparition et compromettent gravement le fonctionnement des écosystèmes ».Il ne manque pas de rappeler l’urgence d’un comportement écologiquement responsable, notamment l’implémentation du « gaz domestique actuellement en pleine exécution dans quelques Provinces du pays ».
Saluant la vision du Chef de l’Etat dans ce domaine, mise en application par le Premier Ministre, le Ministre de l’Environnement et du Développement durable « exhorte à la préservation de notre biodiversité dont certaines espèces endogènes sont menacées de disparition. C’est le cas du rhinocéros blanc, des bonobos, des okapis. »

DINA

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous