Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Les élus de l’Est continuent à exiger la requalification de l’état de siège qui selon eux , n’a apporté aucun changement sur la stabilité et la pacification des provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

A 24 News ce lundi 15 novembre, Gratien Iracan de saint Nicolas s’est montré très hostile envers le caractère durable de l’état de siège comme le gouvernement de la République le prévoit.

«Il ne relève pas des compétences du gouvernement d’évoquer la pérennisation de l’état de siège car ce n’est pas lui qui le proroge. C’est simplement de l’aberration d’un gouvernement qui continue à s’illustrer dans les violations flagrantes des lois du pays», a lâché le député Gratien Iracan.

L’élu de l’Ituri qui juge largement négatif le bilan de l’état de siège, six mois après son instauration par le chef de l’État, exige pour ce faire de nouvelles stratégies qui passent pas l’offensive des FARDC, le suivi régulier et transparent de leurs primes et les outiller suffisamment sans oublier la mise à l’écart de tous les officiers sur qui pèsent plusieurs soupçons de connivence.

Faustin Kalenga