Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Ayant suspendus leur participation aux plénières sur la prorogation de l’État de siège, les députés originaires de ces deux provinces ont échangé ce jeudi 18 novembre avec le Chef de l’État.

Ils ont été conduits auprès du Président de la République par le président de la chambre basse, Christophe Mboso, pour un dialogue franc avec le Chef.

Les élus nationaux se sont expliqués sur les motivations qui ont conduit à cette décision, à savoir leur réserve quant au prolongement de la mesure d’état de siège censée ramener la paix dans le deux provinces.

” Nous répondons aux cris de détresse de nos populations qui sont massacrées au quotidien et nous ne pouvions que par solidarité avec elles, montrer un signe de mécontentement à un certain nombre de choses”, a déclaré à la presse, le porte-parole des caucus des députés nationaux du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Les députés nationaux reçus par Félix Tshisekedi ont par ailleurs estimé que Chef de l’État leur a accordé une attention singulière.

” Le Chef de l’État a démontré, une fois de plus, sa détermination à rétablir la sécurité et la paix dans ces deux provinces du pays”, a reconnu le porte-parole de ce collectif Mwanza Hamissi Singoma.

Après plus de deux heures d’échanges, les députés des provinces sous état de siège se sont déclarés “rassurés” par les propos du chef de l’État.

“Dans les semaines et mois à venir, nous allons travailler de manière à prendre en compte les recommandations faites par la commission défense et sécurité de l’assemblée nationale, selon le Président de la République cité par le porte- parole des élus de Nord Kivu et Ituri.

Notons que l’État de siège a été une fois de plus prorogé ce mercredi 17 novembre, pour la 12 ème fois consécutive.

La rédaction