Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Après avoir été reçus le lundi 30 août par le ministre des Transports Voies de Communication et de désenclavement, Cherubin Okende, qui leur a rassuré son implication pour l’effectivité du paiement de leur prime , les agents et cadres du secrétariat général des transports de nouveau ce mercredi 08 septembre à l’immeuble intelligent pour exiger une application pure et simple de leur grille barémique telle que contresignée le 16 septembre 2020 par Baudouin Mayo , alors Vice premier Ministre en charge du budget de son temps.

Comme pour saisir le taureau par les cornes, ces agents ne descendent pas à l’immeuble intelligent pour rencontrer leur ministre de tutelle , mais pour rencontrer le ministre du Budget auprès de qui leurs dossiers est restés en suspens presqu’une année après le contreseing apposé à ce document par son prédécesseur,

«Nous descendons à l’immeuble intelligent pour obtenir du ministre du Budget l’application de notre grille barémique , après toutes les démarches menées, on s’est rendu compte que seule une solution politique prise par le ministre du Budget est envisageable à l’étape actuelle pour décanter cette situation , premièrement pour que nous soyons inscrit dans la loi des finances 2022, et deuxièmement pour que nous ayons dans ce quatrième trimestre un crédit nécessaire qui va permettre que notre revendication trouve réponse ,seule l’autorité budgétaire peut décider quant à ce, notre ministre, celui des transports a fait sa part en écrivant à son collègue de Budget lui demandant à ce que notre grille barémique soit inscrite à la loi des finances 2022.», à déclaré le communicateur de ce groupe des pétitionnaires à la rédaction de 24 news agency .

Quant aux prochaines étapes à contacter pour obtenir gain de cause, le communicateur de ces pétitionnaires de l’administration du transport et de la Division urbaine , a déclaré , aucune institution concernée ne sera oubliée.

«Nos actions sont continuelles , elles ne vont se limiter qu’après avoir obtenu gain de cause ,après le ministère du Budget, nous irons à la présidence , à la primature , l’Assemblée nationale , donc nous nous adresserons à toutes les parties concernées pour obtenir gain de cause , et le moment de notre sit in , l’administration des transports restera fermée pour exprimer notre mécontentement», a renchéri le communicateur de ces pétitionnaires.

Rappelons que lors du précédent sit-in du 30 août dernier , le ministre des Transports Voies de Communication et de Désenclavement , Cherubin Okende avait rassuré à la délégation de ses manifestants qu’il ne ménage aucun effort pour obtenir de son collègue du Budget , l’application pure et simple de cette prime dans le dernier trimestre de cette année.

Zéphy Pengume