L’on parle encore de ce que d’aucuns ont considéré comme de la provocation de la part du Président rwandais Paul Kagame qui a déclaré devant son parlement que le président Tshisekedi se sert de la situation à l’Est de la RDC pour retarder les élections et d’ajouter qu’il n’avait pas gagné la présidentielle de 2018, Kagame est allé encore plus loin dans ses manœuvres contre la RDC.

 

 

Invité de l’émission le Débat sur Top Congo, le Ministre de communication et des médias a soutenu que : ” Le président rwandais n’a aucune histoire avec la démocratie”. Des propos pour dire que Paul Kagame ne peut en tout cas pas donner des leçons à un pays comme la RDC en matière de la démocratie.

 

Patrick Muyaya a aussi, au cours de cette émission largement suivi, soutenu que si le peuple rwandais pouvait s’exprimer librement dans les urnes, Paul Kagame ne serait plus au pouvoir.

 

Lui qui a toujours été proclamé à l’issue des scrutins dans son pays à un pourcentage record, au delà de 90%, règne en maître absolu et garde sa population muselée.

 

Paul est accusé preuve à l’appui de soutenir le M23 , ce mouvement qualifié de terroriste qui sème la desolation à l’Est de la RDC.

 

Kinshasa qui a tenté en vain d’établir une relation de bon voisinage avec Kigali se voit poignardé au dos. Ce qui envenime les relations entre les deux pays et illustre l’escalade avec des propos croisés entre les dirigeants du Rwanda et de la RDC.

 

 

Bolangi Ikokota Bura

 

 

 

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous