Dans une correspondance adressée au gouverneur de la ville de Kinshasa, le vice Premier Ministre et ministre de l’Interieur, Gilbert Kankonde a ordonné jusqu’à nouvel ordre la surséance des travaux de réhabilitation du marché central de Kinshasa.

A en croire, le vice Premier Ministre et ministre de l’Intérieur ces travaux causent préjudices aux commerçants en confinement particulièrement aux certains de partenaires de l’hôtel du gouvernement de Kinshasa dont SAFRICOM SPRL avec qui ils sont en concession depuis le 3 juin 2005.

Il a dans la même correspondance rappelé le courrier du 10 février dernier sur la surséance provisoire de l’arrêté portant démolition des constructions anarchiques ( bâtiments pavillonnaires) acte qualifié de graves violations de droits et libertés les plus légitimes garanties à SAFRICOM SPRL d’accéder librement à ses investissements réalisés en vertu de la convention du marché central de Kinshasa de ses droits à l’égalité de tous devant la loi et de leur égale protection par la loi sur l’ensemble du territoire.

Lesdits travaux sont considérés comme violation de loi et des droits de tiers, jusqu’à la modification des mesures urgentes décidé par les juges de référé de la Cour d’appel Kinshasa-Gombe.

Yvette Ditshima

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous