Nouvelles adhésions au Front Commun pour le Congo. Plusisieurs personnalités et formations politiques ont adhéré ce mercredi 21 novembre à cette plateforme créée par le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange. C’est dans la salle grande salle du Kympinsky Hotel  que s’est déroulé cette cérémonie en présence de l’ensemble de l’équipe du comité stratégique du FCC conduite par le professeur Néhémie Mwilanya, coordonateur du comité stratégque.

L’on a noté parmi les nouveaux venus, on peut citer Roland Lumumba, fils de héros nationale Patrice Emmery Lumumba, Monsieur Kitenge du Rassop, Madame Nancy Angalikiana de l’ACEDES et tant d’autres. Dans son mot de circonstance, le coordonnateur du comité stratégique a saluer la vision du chef de l’Etat qui par cette initiative a sauvé le pays du danger de la balkanisation.

” Sans sa détermination à pouvoir rassembler le peuple congolais, évidemment il y avait de l’autre coté un mouvement qui pouvait avoir raison de notre peuple et ouvrir un grand boulevard vers la balkanisation de ce pays. Nous tenons donc à remercier tous ceux lors de différentes séances d’adhésions ont montré qu’ils avaient compris le message du Président de la République et ils l’ont tellement intériorisé que lorsque nous avons commencé des meeting notamment ici à Kinshasa et à Mbuji-Mayi-mayi ce peuple s’est mobilisé pour dire oui à ces idéaux défendus par le Chef de l’Etat” a déclaré le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat.

Le Coordonnateur du FCC a par ailleurs souligné les discours des politiciens qui durant trois ans tout a été dit par les opposants soutenant la lutte pour la tenue des élections alors qu’ils ne visaient que leurs propres intérêts.

” Le deuxième message que nous voulons transmettre à notre peuple à la veille du début de la campagne électorale est d’appeler notre peuple à prendre date à la veille du début de la campagne électorale avec cette nouvelle échéance du processus électoral pour porter un jugement de lucidité parce que pendant trois ans  tout lui a été vendu. Mais en regardant de près en face de nous c’est le vend qui a été vendu à notre peuple. On a vendu à notre peuple que le combat qui était mené en face de nous était pour les élections. L’heure est arrivée à notre peuple de se rendre à l’évidence que les chantres de ce combat en réalité ne se battaient que pour leur propres intérêts” a dit le coordonnateur du FCC.

 

Bolangi Ikokota Bura

 

 

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous