Se disant << très déçu>> par des multiples malversations financières touchant directement le cercle rapproché de Félix Tshisekedi, le collectif pour la défense de l’État de droit (CODED), exige la révocation des collaborateurs du chef de l’État cités dans les différents dossiers de détournements des fonds.

«Nous sommes plus que déçu de constater que le cercle très rapproché du président de la République, premier défenseur de l’État de droit, soit malheureusement impliqué dans les anti-valeurs», indique le communiqué de ce collectif.

Rendu public ce jeudi 6 janvier 2022, le communiqué de cette structure qui milite pour la défense de l’État de droit, s’indigne également que ça soit les congolais pour la plupart venus de la diaspora, qui se trouvent mêlés dans les pratiques deshonorables.

«À cette allure, le pays n’aura pas la chance de connaître son éclosion économique à cause des mêmes causes qui produisent les mêmes effets. Nous appelons ainsi le chef de l’État à faire le choix entre l’électorat et ses collaborateurs», a indiqué le communiqué signé par son coordonnateur national Benjamin Bajikijaie.

A noter que plusieurs sources confirment le décaissement par le Fond pour la promotion de l’industrie FPI de près de 14 Millions de dollars pour la construction des écoles et réhabilitation des salles de classe dans la province du Kasaï-Oriental, un décaissement qui n’a pas été suivi des réalisations concrètes sur terrain. Ce qui par ailleurs, a provoqué un tollé général dans l’opinion publique qui crie à un scandale financier.

Voulant apporter une mise au point le conseiller financier et économique du chef de l’État Marcellin Bilomba, s’est livré malencontreusement à une bataille médiatique avec le député Ngoyi kasanji qui a dénoncé publiquement “le détournement spectaculaire”, en affirmant avoir participé à la construction de quatre écoles pour le total de 14 Millions de dollars déboursés par le trésor public.

Faustin Kalenga

 

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous