Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Tous les services des médias sur l’ensemble de la République viennent d’être notifiés par l’avocat général près le conseil d’État de ne pas ne pas diffuser les chansons Nini tosali te du groupe MPR et Lettre à ya Tshitshi de Bob Elvis.

Cette interdiction intervient 48 h après le lancement dans l’opinion de cet opus qui dans peu de temps a fait parler plus d’un congolais sur son contenu très interpellateur surtout à l’endroit des dirigeants.

À l’approche des élections, les autorités auraient mal vu cela au regard de la récupération politicienne de ces deux chansons qui risquent de créer dans l’opinion une révolte qui ne dit pas son nom.

Dans la même optique, plusieurs musiciens , auteurs et compositeurs dont Tshala Muana avaient déjà annoncé à leur tour la sortie imminente des opus décrivant la misère de la population.

Faustin Kalenga