Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Dans une note circulaire datant du 11 août courant, le directeur de cabinet du chef de l’État rappelle tous les conseillers et autres membres du cabinet à l’ordre sur la prise indue des initiatives avec les autres institutions de l’État.

Rappellant que seul le chef de l’État par l’entremise du directeur de cabinet, a qualité ou pouvoir de convoquer , inviter ou solliciter un entretien avec les autres institutions ou ambassadeurs , Guylain Nyembo prévient à tout membre du cabinet qui irait à l’encontre , de faire appliquer rigoureusement la loi.

«Seul le directeur de cabinet a le pouvoir d’engager le cabinet vis-à-vis des tiers ou d’échanger la correspondance avec l’extérieur ou d’autres institutions sauf délégation expresse des pouvoirs», a rappelé Guylain Nyembo avant de taper du poing sur la table.

«Le membre de cabinet du président de la République qui dérogera aux dispositions de l’ordonnance et de la décision mentionnées ci-dessus, tirera les conséquences de son comportement», a-t-il prévenu.

Il convient de rappeler qu’une correspondance attribuée au conseiller spécial du chef de l’État chargé de l’environnement et de la nature avait fait échos sur les réseaux sociaux dans laquelle il attribue mandat d’un an à un investisseur extérieur. Démarche vivement critiquée par certains proches du vice premier ministre de l’environnement qui ont dénoncé une usurpation des pouvoirs reconnus à un membre du gouvernement et non à un conseiller spécial soit-il du chef de l’État.

Faustin Kalenga

By 24news