Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Toujours dans le souci de structurer la faculté de médecine dans les universités Rd-congolaises, le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire ne cesse d’innover et de coincer encore et encore.

Cette fois, c’est en rapport avec l’admission de nouveaux diplômés dans la faculté médecine.Pour Muhindo Nzangi, seuls les élèves ayant obtenu leurs diplômes d’état ou équivalent avec au moins 70% en scientifique ou autre section sont autorisés à prendre part au concours d’admission organisé par les universités déclarées « viables ».

« Ne peut être admis à participer à ce concours que le porteur d’un diplôme d’Etat ou son equivalent des Humanités Scientifiques, ou d’un diplôme d’Etat ou son équivalent de toute autre section obtenu avec au moins 70% », peut-on lire dans cet arrêté.

Et ce n’est pas tout. Il va encore et encore plus loin: « L’etablissement organisant la filière Médecine ne peut recruter en première année de graduat/première licence LMD que par rapport au quota d’inscription lui réservé à travers l’Instruction académique de l’année ».

Pour y parvenir, M. Nzangi instruit donc le secrétaire général à l’ESU d’exécuter le présent arrêté qui fixe les conditions de recrutement des étudiants en premier graduat ou première licence en LMD de la faculté de médecine.

Il sied de noter que 9 universités dont les facultés de médecine ont été fermées, sont mises sous tutelle de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), l’Université de Lubumbashi (UNILU), l’Université de Kisangani (UNIKIS), l’Université Officielle de Mbuji-Mayi (OUM).

Tshokuta ben André