Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Le gouverneur en tant que premier citoyen de la Province a été le premier à recevoir sa première dose du vaccin PFIZER ,ce mercredi 6 octobre.

Par la même occasion le lieutenant général constant NDIMA a mobilisé la communauté pour se faire vacciner massivement.

Selon lui, il y a deux ans que le coronavirus est apparu dans le monde et la République Démocratique du Congo n’a pas été épargnée de cette catastrophe sanitaire et la province du Nord-Kivu a également été touchée par cette pandémie dangereuse.

“Dans le souci de protéger la population congolaise, le gouvernement a décidé de mettre en place deux types de vaccin notamment Astra zeneca et Pfizer”,a fait savoir le gouverneur de cette province.

Il a rappelé que le chef-lieu de la province du Nord-Kivu avait été l’épicentre de cette pandémie, après la ville de Kinshasa, d’où l’importance de respecter les mesures barrières.
<<Je me suis fait vacciné devant la presse pour prêcher par l’exemple>>, a dit le gouverneur Ndima CONSTANT Constant.

Dans sa communication, le gouverneur a présenté les avantages du vaccin à l’étape actuelle de la riposte à l’épidémie de Covid-19.

A côté de la protection individuelle, il y’a l’immunité collective que la vaccination permet d’atteindre, selon Constant Ndima .

Le numéro un de la province attire surtout l’attention des personnes âgées de plus de 55 ans et de celles qui développent des maladies chroniques qui les fragilisent davantage face à la Covid-19

Le gouverneur du Nord-Kivu rappelle au passage que la vaccination reste volontaire. Il prévient d’autre part que les doses sont limitées.

Signalons que Le Nord-Kivu, deuxième épicentre de l’épidémie de Covid-19 après Kinshasa, a été priorisé tout comme le Haut-Katanga et la province du Kongo-Central.

Daniel Muhindo