Le porte-parole du parti de l’ancien président Joseph Kabila a fait une déclaration au lendemain de la lecture de la dernière ordonnance présidentielle lue à la RTNC. C’est une modification de l’ordonnance du chef de l’état portant proclamation de l’état d’urgence sanitaire du 24 mars.
Dans cette ordonnance on a noté entre autre la *dérogation* du président de la République à autoriser le parlement de se réunir séparément et *uniquement pour statuer sur la prorogation de l’état d’urgence décrété* qui expire en principe ce 23avril. Une procédure, qui ne laisse pas à l’aise le député national François Nzekuye.
“Restreindre les prérogatives constitutionnelles du parlement est un acte grave et nous conseillons au n*01 du pays de ne pas empreinter ce sentier qui risque de le conduire vers des dérives dictatoriales , qu’il a affirmé de vive voix, ne pas être prêt à suivre, il y a quelques mois devant la diaspora congolaise.” A renchérit la bouche autorisée du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie.
On se demande bien quel pouvait être le sens d’une coalition ou il ne se passe jamais un mois  depuis l’investiture du Président Félix Tshisekedi et de l’installation des deux chambres du parlement, sans qu’il n’y ait des pommes de discordes entre les hauts cadres du CACH et ceux du FCC
PL.

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous