Vital Kamerhe et consorts ne seront pas facile à manœuvrer par le Ministère Public. Premier à passer à la barre ,Jeannot Muhima a maintenu sa position du début à la fin de son audition malgré les assauts répétés du Ministère Public appuyé par les avocats de la République.

Il s’en est tenu à une ligne de défense visiblement rodée par la défense. “Je suis venu parler des conteneurs dédouanés à Dar Es Salam”, répétait inlassablement le logisticien de la présidence.

Vital Kamerhe à son tour s’est interdit les digressions qui le mettaient souvent en porte-à-faux avec le tribunal. Campé sur sa position de directeur de cabinet, Kamerhe a répliqué point par point aux griefs portés contre lui par le Ministère Public et les avocats de la défense tendant à démontrer son implication dans le mouvement de 57 millions USD revenant à la société Samibo.
Quant à Jammal,il a été égal à lui même, choisissant ses interventions et ses réponses tout en jouant sur la corde de l’apitoiement.

DINA

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous