Le Rwanda n’est visiblement pas prêt à lâcher et continue à multiplier les stratégie dans sa vision d’occuper et même prendre des terres de la République démocratique du Congo. Alors qu’un semblant de retrait du M23, troupe d’expédition rwandaise en RDC est commenté ci et là , le M23 reçoit des nouveaux renforts en vue de lancer des nouvelles attaques à l’est de la RDC .

C’est en tout cas ce qu’a affirmé le Vice premier ministre de la défense et des anciens combattants Jean-Piere Bemba lors de la 96 ème réunion du conseil des ministres tenu le vendredi dernier à la Cité de l’Union Africaine.

Jean-Pierre Bemba a fait savoir au conseil que la situation sécuritaire demeure préoccupante dans certains territoires de la province du Nord-Kivu .

Parmi les territoires lenacés on note , Mambasa , Irumu, Nyaragongo, Masisi , Béni et Rutsuru .
Le patron de la défense en RDC a signifié au gouvernement que les rebelles du M23/RDF renforce leur présence massive dans certaines localités des territoires congolais. En outre il a signalé des renforts de ces rebelles en provenance du Rwanda qui entrent par différents points frontaliers notamment Kabulanga et le parc national de Virunga où les hélicoptères du RDF ont effectué plusieurs rotations à Tchanzu .

Le VPM, ministre de la défense nationale a présenté au gouvernement le tableau lié aux opérations militaires sur terrain perturbé en mettant l’accent sur les zones perturbées par la coalition RDF/M23.

A en croire Jean Pierre Bemba, les éléments de la coalition M24/RDF se déguisent aux forces d’auto défense dans plusieurs entités qu’ils ont déclaré céder à l’EAC.

Notons que selon plusieurs sources concordantes , le Rwanda à travers son milice le M23 se concentre en vue d’un assaut sur plusieurs fronts pour tenter d’étouffer la ville de Goma pour imposer au gouvernement un dialogue.

Zephy Pengume

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous