La République démocratique du Congo n’est pas éligible aux financements du Fond pour l’environnement mondial (FEM). Conséquence : plusieurs centaines de millions de dollars, soit 176 millions USD qui échappent à la nation congolaise.

En tant que tel, pays de Tshisekedi ne peut bénéficier ces fonds alloués par le Fonds par le FEM , dans le cadre de 24 projets de résilience de l’agriculture et des systèmes alimentaires au changement climatique. Ces financements soutiennent les pays enclavés dont les défis sont énormes, souligne l’agence Ecofin.

En Afrique, la Libye, la Guinée, la Mauritanie, le Kenya, le Madagascar, la Mauritanie, la Tanzanie, le Maroc et le Burkina Faso, sont parmi les 30 pays bénéficiaires de ces fonds qui sous-tendent protéger les moyens de subsistance des populations les plus vulnérables, avec en toile de fond, un impact sur le climat. Le FEM en collaboration avec les pays pré-cités tiennent soutenir les initiatives qui seront mises en œuvre, à travers le partenariat et le cofinancement desdits Etats.

Soulignons enfin que, 24 initiatives bénéficieront de ce financement. « Les projets approuvés sont conçus pour renforcer les systèmes alimentaires nationaux tout en produisant des bénéfices globaux pour l’environnement et la planète. Nous aiderons les petits agriculteurs, les pêcheurs et les forestiers à diversifier leurs moyens de subsistance, à renforcer leur résilience au réchauffement climatique et aux facteurs des stress tels que la Covid-19 », a déclaré de son côté Qu Dongyu, directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

GHM

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous