Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Plusieurs d’entres eux traversent la frontière fuyant la famine et le chômage, malgré que les frontières de l’Angola avec la Namibie sont fermées à cause de la covid-19.

On enregistre cependant un mouvement migratoire de plusieurs angolais qui sont à la recherche des aliments et du travail de l’autre côté de la frontière.

La Namibie décide de rapatrier ces angolais pour des mesures préventives face à la pandémie .

Le chômage est la principale cause de ce mouvement vers la Namibie dans un contexte où la sécheresse qui durant plusieurs années a affecté la partie sud de l’Angola.

La presse namibienne relève l’urgence qu’il y a pour que les gouvernements de Luanda et Windhoek se mettent ensemble pour trouver une solution à cette situation dramatique ,et les angolais se trouvant dans cette situation ,doivent être considérés comme les réfugiés des guerres des années 90.

Dans l’entretemps , Nampa,l’agence des communiqués namibienne a révélé que l’ambassadeur angolais à Windhoek Jovelina imperial Costa , va visiter cette semaine les régions où vivent plus des angolais comme la région de Omusati et Ohangwena pour analyser la dimension de ce problème.

Éliaser Nghipangwela, un des notables de Helao Nafindi ,une ville namibienne proche de la frontière angolaise , a affirmé qu’il n’ y a jamais eu enregistrement des plusieurs angolais traversant cette frontière comme c’est le cas ce dernier temps.

Le Sud de l’Angola est frappé par une forte sécheresse , empêchant l’élevage et l’agriculture qui sont les principales sources de revenu pour les habitants de cette partie ,ce qui crée un chômage sans pareil poussant la population à traverser cette frontière à la recherche d’une vie meilleure.

Cette sécheresse qui touche le sud de l’Angola depuis plusieurs années,ne permet plus l’élevage parce que plusieurs têtes des bœufs meurent chaque jour , et les agriculteurs ne parviennent plus à planter à cause des mauvais résultats de leur cultures ,les autorités angolaises sont donc appelées à intervenir vite pour arrêter cette vague et créer les conditions adéquates pour sa population .

Zephy pengume

By 24news