Plusieurs proches de l’ex-Président José Eduardo do Santos sont dans le collimateur de la justice angolaise. Parmi les cas illustratifs de la volonté du président de la République de découdre avec les crimes économiques organisé sous l’ancien Président on peut citer l’arrestation vendredi 22 septembre du fils de l’ancien Président Zénu Do Santos qui a été conduit en prison de Sao Paolo dans la capitale angolaise.

Il est accusé par le ministère public de détournement de 500 millions de dollars américains, mais aussi d’autres crimes économiques dont le trafic trafic d’influence, escroquerie, et corruption etc…

Rappelons par ailleurs que celui que les angolais appellent Zénu dos Santos et Walter Filipe ex-gouverneur de la Banque Nationale d’Angola ont été accusés il y a quelques mois de d’escroquerie, blanchiment des capitaux et falsification des documents.

Il faut noter que la situation socio-économique du pays est alarmante depuis des années et s’est aggravée encore depuis la prise du pouvoir du Président Lourenço qui mène une lutte sans merci contre plusieurs dignitaire de l’ancien régime qui ont détourné et placé  l’argent de l’Etat dans des banques étrangères.

Il faudra aux angolais un peu plus de patience pour savoureux les résultats du combat contre la corruption et le détournement que mène actuellement leur nouveau Président.

 

Bolangi Ikokota Bura

 

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous