Anciennement célébrée comme fête de la libération en référence à l’entrée à Kinshasa de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), coalition rebelle qui avait fait chuter le maréchal Mobutu, les Congolais célébreront désormais chaque 17 mai “la révolution et les Forces armées de la RDC (FARDC).

Certes, Le 17 mai 1997, les soldats de l’AFDL faisaient leur entrée triomphale à Kinshasa après sept mois de guerre partie de l’Est de la RDC. Cet événement avait mis fin à 32 ans de règne du Maréchal Mobutu.

Laurent-Désiré Kabila devenait alors président de la République. Il sera assassiné le 16 janvier 2001 dans son bureau à Kinshasa. Son fils Joseph Kabila qui lui a succédé à partir du 26 janvier 2001 restera au pouvoir jusqu’au 24 janvier 2019, date de l’installation de l’actuel président, Félix-Antoine Tshisekedi.

Notons que cette célébration vise à honorer les efforts des FARDC et la mémoire ce ceux qui sont tombés sur le champ d’honneur.

Roger Kabengele, correspondant

 

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous