Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

“Face aux jeunes” autour du thème « les violences basées sur le genre: discours médiatiques des autorités», ce mercredi 17 Novembre à Kinshasa en collaboration avec Habari RDC ,la députée Christelle Vuanga a apporté son appréhension sur les violences basées sur le genre en RDC.

Selon cette élue nationale, le tableau de VBG dans la société congolaise est sombre d’où la lutte doit passer par la mutualisation des efforts.

«La lutte contre les VBG passe par la mutualisation des efforts: le législateur, l’exécutif et la population. Il faut aller étape par étape», a-t-elle déclaré.

La présidente de la commission des droits humains du parlement déplore tout de même le comportement facile à l’injure proféré contre la femme congolaise qui, selon elle ne doit pas faire objet de la pitié plutôt une question d’Etat, suggère t-elle.

Christelle Vuanga s’est engagée dans la lutte en multipliant des échanges avec des organisations en vue de récolter ensemble des éléments pouvant faire objet d’un plaidoyer au parlement.

«Nous sommes à l’étape des échanges avec des organisations qui travaillent chaque jour sur terrain et ce ne qu’en croisant les éléments que je peux enfin établir un rapport et savoir à qui m’adresser pour avoir des résultats escomptés», a fait savoir la députée Christelle Vuanga, présidente de la commission des droits humains du parlement.

Notons que cette conférence débat a été organisée dans le cadre du projet de renforcement de la radio communautaire que nous exécutons avec l’accompagnement technique de Internews et le financement de l’agence suédoise de coopération internationale au développement.

Yvette Ditshima